MOLESKINE
 
 



Carnet de voyage "Moleskine" aquarelle
en 200gr

Saviez-vous que le mot "Moleskine" voulait dire "peau de taupe"?
Savez-vous que pour de nombreux carnettistes c'est le top du top?
Oui, je sais elle était facile!

Alors que dire de cette célébrité?
Sous cette couverture cartonnée lisse, solide et belle avec sa petite poche en soufflet en 3ème de couverture, le tout fermé par un élastique, se cache de 6o pages (pour le A6) à 72  (pour le A5) en 200 gr grain fin.
Si au départ, j'étais plutôt circonspect par rapport à la légéreté du papier, le travail que j'ai fait dessus m'a particulièrement surpris. Alors, soyons clair! : si vous êtes des grands mouilleurs fuyez vite le moleskine, vous allez au devant des déconvenues. Trop d'eau et le papier ressemble à une taupinière!
Par contre, si vous aimez faire des croquis rapide avec un petit pinceau à eau, ce carnet vous conviendra bien ! Il gondolera surement un peu mais le papier reprends assez bien sa forme. On peut faire des repentis, mais il ne faut pas trop insister, le papier peluche assez vite.
Le rendu couleur est bon, les couleurs sont brillantes dans l'ensemble, il n'y a pas de mauvaises surprises.
On pourrait penser que les teintes traverseraient, ce n'est pas le cas !...

Les points négatifs sont, hormis le prix, le côté ressort de la couverture qui peut devenir lassant à force de vouloir la retenir à moins de "casser" la reliure...

Au final, ce carnet particulièrement apprécié par les pros et les jeunes est sympathique et étonnant, mais 13€ un A6, ca vaut la peau des..taupes !
 
   

1 - Le prix : à partir de 13€

2 - La blancheur du papier :  3=coquille d'oeuf

3 - La résistance au repenti allant de 0 (mauvais) à 5 (résistance absolue) =2

4 - La possibilité de travailler dans le mouillé = non

5 - Les couleurs selon le papier. Testé avec :

- de la Old Holland: brillantes 

6 - Ma cote d'amour mesuré sur 5 : 4




     
  POUR : la qualité de fabrication, le papier

CONTRE : le prix


L'avis de Pauline :Je suis une fondue de Moleskine pour l’histoire de la marque et pour ce petit côté simple et chic. Je consomme du Moleskine aussi bien pour écrire que pour dessiner. Pour l’aquarelle, mon préféré est le format A4, idéal pour faire des panoramiques. J’utilise aussi le format A5 mais je le trouve moins confortable. La qualité du papier est adaptée pour des croquis sur le vif. Je conseille d’utiliser des pinces pour tenir les feuilles en cas de coup de vent ou pour éviter que ça gondole si on utilise beaucoup d’eau. Attention, ce n’est pas adapté à la pratique du mouillé sur mouillé.